Les Escapades du Nuage

Rencontres-Promenades 2020 des 17 et 18 juillet : « Argentat-sur-Mer »

(image de Ronald Curchod)

 

Argentat-sur-Mer

Les Escapades du Nuage

au pays d’Argentat-sur-Dordogne

Découvrons ensemble fantaisie, gastronomie,

 savoirs, musique, savoir-faire, agriculture, pop culture, surprises et créations en direct

(et gratuitement) !

17 et 18 juillet 2020

tout le programme sur : nuage-vert.com

(ce programme est confirmé mais des changements peuvent intervenir jusqu’au dernier moment : allez voir sa version en ligne actualisée en direct)

 

Les Rencontres-Promenades « Histoires de Passages… » ont connu leur première édition en 2015 avec une affiche de Cabu. En 2020, les « Escapades du Nuage » prennent la suite dans une formule plus resserrée sur 2 jours (17-18 juillet). Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne réalise en effet des événements désormais tout au long de l’année. Nuage Vert est le dépositaire des œuvres, documents et archives d’ « Histoires de Passages… ». La filiation est donc totale et avouée !

Vous vous promènerez ainsi d’événement en événement gratuitement pendant ces 2 jours. Vous échangerez et découvrirez dans ce qui se veut une joyeuse défense des savoirs, savoir-faire et créations dans tous les domaines et pour tous les publics avec des personnes d’ici et d’ailleurs. La curiosité à tout âge est la première des qualités ! Et si en plus elle s’accompagne d’enthousiasme en vivant des choses en commun !… Ne ratez pas cela !!!

Pourquoi « Argentat-sur-Mer » ? D’abord pour la poésie, le rêve, larguer les amarres : un vieux port de gabares file vers l’océan. Ensuite, pour inciter à réfléchir aux dérèglements climatiques, avec trop d’eau, pas assez d’eau, sécheresses et montée des mers. Ronald Curchod, un artiste suisse installé dans le Lot, a inventé une belle image onirique pour nous.

Cette édition –unique grâce à vous et avec vous– nous mène du rêve à la prospective. Partageons ces moments !

 

 

Vendredi 17 juillet 2020

Saint-Sylvain, place Charageat

15h

Présentation des Escapades du Nuage par Laurent Gervereau (Président de Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne)

Pierre Bergounioux nous fait l’amitié d’ouvrir cette édition des Escapades du Nuage

 

Séquence parapluie (par beau temps, nous l’espérons…) :

Gabriel Emile Charageat est né à Saint-Sylvain en Corrèze. Il est l’inventeur de la fermeture automatique des parapluies. Alexandra Duchêne, Directrice de Nuage Vert, a retrouvé ses brevets… Vous saurez tout !

Alice Louradour, artiste ayant reçu de nombreux prix et travaillant entre la France et les Emirats Arabes Unis, notamment pour Louis Vuitton, descendante de la famille Charageat, a créé une installation artistique sur la place

 

Matthieu Piganiol, directeur de la manufacture de parapluies Piganiol, fondée en 1884 à Aurillac, raconte l’histoire aurillacoise du parapluie et celle de sa manufacture

 

Nous nous déplaçons vers le monument Charageat et le caveau de la famille

Lautréamont écrivit « Il est beau (…) comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie !» dans Les Chants de Maldoror en 1869 –phrase qui influença tant les surréalistes.

Présentation de Lautréamont devant un parapluie et une machine à coudre sur une table de dissection par Laurent Doucet, poète et président de l’association «La rose impossible», qui gère et anime la maison d’André Breton à Saint-Cirq-Lapopie.

 

16h30 Passage devant le pigeonnier au-dessus d’un portail et descente vers l’ancienne gare

Evocation du POC (train Paris-Orléans-Cerbère)

 

Débat avec Cécile Blatrix, Laurent Castaignède, Margaux Coste et Lucas Boucher (producteurs de spiruline à Saint-Sylvain), Marc Deconchat, Marc Dufumier, Eric Marcon, Michel Vernéjoux : Végétation, agriculture, eau et dérèglements climatiques

 

17h30 Promenade aux villas et visite de la spiruline (algues bleues)

 

Anne-Lan nous parle de Claude Duneton et Jeanne Villepreux-Power, Corrézienne de Juillac, fondatrice de la biologie marine et inventrice de l’aquarium

 

18h00 Dégustation de thé local avec Paul Velner de thé19 à Saint-Chamant

 

18h30 Marie-Laure Fraysse à l’accordéon et Olivier Payrat (oud et vièle et chant) pour des chants de travail traditionnels

 

19h00 Guy Delage nous explique son nouveau projet CHAAK de navire sur rivière

 

19h30 Philippe Marchegay propose une animation sur la Souvigne autour des écrevisses

 

20h15 Dîner en plein air (dans la salle municipale en cas de pluie) ? C’est 10 euros dans la limite des repas disponibles (buvette assurée toute la soirée par le Nuage)

 

21h30 Pierre Alzingre, président de La Start’Up est dans le pré évoque : « L’avènement d’un « Rural Power », une opportunité ? »

 

22h « La traversée d’Alice », présentation en avant-première du nouveau spectacle du Festival de la Luzège dans l’église de Saint-Sylvain. Une pièce contemporaine sur la thématique d’Alice, de l’autre côté du miroir de Lewis Carroll. Quelle chance !

 

—————————————————————

 

Samedi 18 juillet 2020

Argentat-sur-Dordogne

9h-10h « Mouiller la mique (ou les liquides dans la cuisine) » au Sablier du temps avec Michel Solignac

 

10h15 à Nuage Vert au jardin public

L’exposition « Argentat fête Marinette » (hommage à Marinette Cueco, native d’Argentat-sur-Dordogne, avec ses herbiers et tissages végétaux géants) et « Boucq dans la nature » en présence de François Boucq –grand prix d’Angoulême– avec un ensemble de dessins originaux de cet exceptionnel créateur

 

10h45 Descente vers la chapelle Jeanne d’Arc pour « Yao Metsoko comme un poisson dans l’eau ». De magnifiques poissons géants imaginaires !

 

11h05 Déambulation collective vers la librairie-estaminet puis vers le SILO. A cette occasion, nous découvrons « les petits bateaux échoués dans la ville de Daniel Burgi », que l’artiste a semé dans les rues.

 

11h15 A la librairie-estaminet La Grenouille, Marc Décimo présente l’exposition « L’invasion des grenouilles » et nous parle de Jean-Pierre Brisset (1837-1919), qui mena une carrière ferroviaire tout en écrivant des livres basés sur une révélation : « L’homme est né dans l’eau, son ancêtre est la grenouille et l’analyse des langues humaines apporte la preuve de cette théorie. »

 

11h45 Au SILO, animation sur Argentat et le changement climatique avec l’ENSA Limoges et l’ESA Nord-Pas-de-Calais (préparée en amont avec la population, des images créées par ces artistes sur Argentat et sa région après le réchauffement climatique), collaboration d’Epidor (Etablissement Public Territorial du Bassin de la Dordogne).  Présentation de cartes postales anciennes de plage à Argentat-sur-Dordogne

 

12h30 Inauguration de l’avenue Michel Serrault en présence de Nathalie Serrault (banderoles montrant la collection exceptionnelle de plus de 50 affiches de films venant de Nuage Vert)

 

14h30 au Turenne

Projection du film « Au fil de l’eau » de Christian Matras sur la Dordogne avant les barrages en 1930 présenté par le grand historien du cinéma François Albera. Projection-exposé de Romain Bondonneau sur la Dordogne photographiée par Robert Doisneau (revue Sédiments et musée Doisneau à la gare de Carlux)

 

16h30

Sexcles

On peut laisser les voitures au cœur de Sexcles et faire du covoiturage pour se rendre à la grange de Vincent Layotte

 

16h30 Dans la grange où demeure la banderole du fameux festival punk de Sexcles (« festival rock & baroque du Limousin » avec la souris déglinguée, Los Carayos avec Manu Chao, les Garçons Bouchers, Bérurier Noir, Parabellum…) des 8-9-10 août 1986, petite vidéo sur ce festival et échanges avec Vincent et Manu Layotte

 

17h Spleen , série de Florian Beaume présentée par Ugo Broussot avec l’équipe du film (Etienne Baret, Victor Belmondo, Tamara Lipszyc, Guillaume Marquet…)

 

17h30 Nous cheminons vers une clairière

 

18h00 Cécile Bargues nous fait découvrir Dada et Raoul Hausmann installé en Limousin, un sacré personnage (« Der Dadasophe », avec photomontages et poèmes sonores)… Son art étant considéré comme « dégénéré » par les nazis, il quitte l’Allemagne en 1933 et finit par se réfugier à Peyrat-le-Château en 1939, puis en 1944 il s’installe à Limoges (où il meurt en 1971).

 

18h30 Alain Joubert est allé avec les surréalistes tous les étés chez André Breton à Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot. Il nous parle de ces moments précieux avec Laurent Doucet et Sarah Froidurot qui animent aujourd’hui la Maison André Breton et Bertrand Schmitt (venu de Prague avec Anna Pravdova), auteur d’un film en cours de réalisation

 

19h15 dans la clairière : la sourcière (découvreuse de sources…) Béatrice Grenier nous initie à sa pratique

 

20h On chemine gaiement pour dîner au champ près de la mairie (et dans la salle municipale en cas de pluie). On suit Ugo Broussot par des petits sentiers à pied ou on fait du co-voiturage

 

20h30 dîner sous les arbres dans un pré à superbe vue près de la mairie de Sexcles et dans la cour d’école derrière la mairie (10 euros dans la limite des repas disponibles, buvette ouverte toute la soirée par le Nuage)

 

Exceptionnelle soirée de création publique sur le château d’eau et sur grande toile avec Lady M (Emilie Sajot), Speedy Graphito, Gg and Co ! Cette soirée mélange divers moyens d’expression comme la musique, la peinture, la vidéo, le texte… Un moment unique pour les spectateurs ! (la musique et la peinture sont en improvisation)

 

L’équipe des intervenants est composée de :

Musique: White guitars

Textes récités : Fanfan

Projection de dessins à la palette graphique : Gg

Projection de super 8 : Raphael Minnesota

Peinture live : Emilie Sajot et Speedy Graphito

 

Parallèlement :

 

  • la Fanzinothèque de Poitiers avec son directeur Guillaume Gouardes présente le livre Fanzinorama et des créations (comics underground) dans la salle municipale
  • Pierre Collenot surgit de Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle. Vous ne le saviez pas mais il invente des images fractales à partir des « formes fractales dans la nature ». Il vous explique tout cela et la réalisation d’une œuvre sous-marine imaginaire : « Sous les Sargasses »
  • L’artiste de street art Le Chinois sournois invente des plantes et animaux imaginaires sous vos yeux

 

2 événements à 21h30 et à 22h30-23h :

 

  • 21h30 Le ciel sur un barrage : Delphine Gigoux-Martin, lauréate d’un concours avec le ministère de la Culture, raconte l’œuvre qu’elle a créée sur le barrage EDF de Saint-Etienne-Cantalès

 

  • 22h30-23h (suivant l’avancement de la peinture et de la soirée). Nous traversons Sexcles avec le vieux puits pour aller à l’église. Là, ne ratez pas Manu Layotte! Spectacle en compagnie d’Ugo Broussot « Poubelle stars » où vous découvrirez les reliques de vos stars préférées ou détestées…

 

Puis nous retournons dans la cour d’école derrière la mairie veiller avec Speedy et Emilie et tous nos activistes artistiques avant de nous dire à l’année prochaine avec émotion autour d’un verre (ou de plusieurs) !

 

 

Les Escapades du Nuage « off » :

  • Land-art participatif pour toutes et tous avec l’artiste Joël Thépault dans les Tours de Merle (18-20 juillet)
  • Exposition Yao Metsoko à la galerie A suivre de Beynat tout l’été

 

 

Nos partenaires

Merci à eux d’avoir répondu présent avec un merci particulier à la mairie d’Argentat-sur-Dordogne qui s’est mobilisée pour permettre la réalisation de l’opération. Merci aussi aux mairies de Saint-Sylvain et Sexcles. Toutes et tous sont la base de cette réalisation avec les bénévoles locaux et les intervenant-e-s, savants et artistes qui le font gratuitement ! C’est cette osmose, ce rassemblement des bonnes volontés qui donne un sens aux Escapades du Nuage. Oui, la ruralité signifie aussi de la convivialité, de la solidarité et de l’exigence !

Merci donc à la Communauté de Communes Xaintrie ValDordogne (et des maires qui ont activement défendu notre initiative à Saint-Sylvain et à Sexcles). Merci au Conseil départemental de la Corrèze pour avoir soutenu notre projet. Merci à la Région Nouvelle Aquitaine.

Nous avons voulu associer les forces vives locales, le réseau des entreprises, et partout l’accueil fut très positif. Nous remercions chaleureusement (nous en oublions sûrement) : EDF, l’entreprise Mespoulet, la pâtisserie Girard à Argentat-sur-Dordogne, Les Ruchers de la Maronne, Duo Gourmand (pâtisserie de Saint-Privat)…

SOUTENEZ-NOUS ! FAITES DES DONS A L’ASSOCIATION ! PROPOSEZ VOS SERVICES ET MOBILISEZ-VOUS POUR AIDER ! (contact@nuage-vert.com ou 06 12 29 60 97)

Les soutiens culturels : Musée du Vivant / AgroParisTech, La Ligue de l’enseignement de Corrèze (FAL19), decryptimages.net, l’ENSA Limoges et l’ESA Nord-Pas-de-Calais, Des Lendemains qui chantent/Scène de musiques actuelles de Tulle, la Fondation René Dumont, les Amitiés Internationales André Malraux, l’Association pour le Développement, la Promotion, et le Rayonnement du Graphisme (ADPRG)

et médiatiques : La Montagne, France Bleu Limousin, France 3 Limousin, globalmagazine.info…

 

pour tous renseignements : contact@nuage-vert.com

 

—————————————————————————————————————-

Les Escapades du Nuage sont, à partir de 2020, les héritières

des rencontres-Promenades « Histoires de Passages… »

nées en 2015 avec une affiche de Cabu

 

 

 

RENCONTRES FESTIVES

 DE TALENTS D’ICI

 ET D’AILLEURS

GRACE A VOUS ET AVEC VOUS !

(histoiresdepassages.com)

 

une manifestation locale-globale, rétrofuturo et végétale  depuis 2015 !

et des passages en tous sens : géographiques, physiques, historiques, de témoin, de savoirs, de générosités…

 

Ce qu’il faut savoir sur le principe général des Rencontres-Promenades :

 

Le nom de la ville d’Argentat (sur Dordogne) vient du mot celte puis latin « argentoratum » ou « passage du fleuve ». Quel plus beau symbole que cette notion de passage ? Walter Benjamin avait chanté les passages urbains à Paris. Ici, c’est l’occasion de mêler joyeusement les genres, les époques, l’ici et l’ailleurs, le grave (vie et mort) et le pas sage du tout… Avec un univers végétal préservé dans ce sud-Corrèze où écologie expérimentale (sans dogme) et économie de l’échange et de la gratuité se conjuguent pour un tourisme raisonné respectueux des sites et des modes de vie. Bref, une expérience RETROFUTURO : celle d’un passé dont on choisit certains axes forts en les mêlant avec inventions, innovations.

La manifestation annuelle est ainsi un moment amical durant le week-end succédant au 14 juillet : une fête locale-globale après la fête nationale… Elle s’organise autour de Laurent Gervereau (directeur de ces rencontres), dont l’atelier est installé à Hautefage en Xaintrie près d’Argentat, atelier abritant une sculpture monumentale (plus de 7 mètres de haut) symbolique de ces échanges : la Cité des points de vue (www.gervereau.com), éloge du comparatisme et de la tolérance.

Ne venez pas !

 L’épicentre est donc cet atelier de Laurent Gervereau. Il ne peut accueillir que très peu de personnes. Donc, ne venez pas ! Voilà un slogan amusant pour une manifestation publique. Il s’agit ainsi d’abord d’un manifeste écologique contre les destructions du tourisme de masse : oui, il existe des lieux préservés qu’il faut savoir goûter. Oui, on peut marier l’intime, le secret, l’exigence, avec une diffusion large et des vues globalisantes. Créatrices et créateurs (proches ou d’autres continents), savantes et savants –dans l’esprit de l’émission [decryptcult] sur www.decryptimages.net— se retrouvent pour badiner, musiquer, se promener, manger et boire, réfléchir, exposer, s’exposer, se parler, inventer… Bref, s’amuser et avoir le plaisir de vivre ensemble quelques jours.

Ici et partout : des extraits vidéos de ces festivités sont diffusés planétairement sur le Net à travers le site : www.histoiresdepassages.com. Ils permettent des échanges en réseau, valorisent le tissu local en l’ouvrant largement, mêlent traditions choisies et innovations.

Quelques personnes extérieures de bonne compagnie peuvent néanmoins se proposer et venir loger dans la région pour participer/aider à ces Rencontres-Promenades.

 Des complicités actives, ici et partout

 On le sait ou on le saura, Argentat fut le lieu où André Malraux résistant inventa en 1943 la notion de « musée imaginaire » (dans sa Psychologie de l’art) –à Saint-Chamant précisément. Les « Histoires de passages… » honorent ainsi de nombreux passeuses et passeurs, connu(e)s ou inconnu(e)s. Ils célèbrent le savoir et la création, comme deux valeurs essentielles pour apprendre à choisir tout au long de la vie. C’est ainsi, au temps du médiocre, du panurgisme et du n’importe quoi, une vraie « résistance des savoirs ». Et des « couples » se forment naturellement entre initiatives locales et apports de tous les continents à travers un petit comité amical d’organisation et les invités. La richesse humaine prime et rayonne avec une vision ouverte de la notion de « culture » (arts plastiques, musique, cinéma ou poésie, certes, mais aussi histoire ou botanique, gastronomie et apiculture, multimedia, artisanat et innovations techniques ou sociales…).

Insistons sur le fait que cette richesse humaine, cet éloge des diversités dans une aventure commune, est la raison d’être fondamentale de la manifestation, permettant d’expérimenter des échanges de générosités, des espaces collaboratifs, de la solidarité, tout cela avec le souci de la qualité tant du lien social que de la valorisation et de la préservation environnementales.

 Et donc, diffusés dans le monde, ces modestes échanges privilégiés ne peuvent vivre que grâce au tissu des complicités actives de lieux partenaires en réseau, de toute nature et qui peuvent encore s’étendre avec les années.

 

Nuage Vert est né en juillet 2017 d' »Histoires de Passages… » en devenant la structure de conservation de toutes les oeuvres et donation reçues pour les Rencontres-Promenades (la conservation n’étant pas leur vocation). Nuage Vert a étendu très largement ses collections à travers un programme culturel, éducatif, écologique, touristique, de développement raisonné.

 

 

 Affiche du festival 2015, créée par Cabu

 

 

Rencontres-Promenades 2016 du 21 au 24 juillet : « Les utopies réalisées » (image d’Etienne Feher – ABF Lab)

 

 

 

 

Rencontres-Promenades 2017 du 20 au 23 juillet : « Rallumons les Lumières ! » (image de Pétillon)

 

 

 

Rencontres-Promenades 2018 du 19 au 22 juillet : « Connecter / Déconnecter » (image d’Alain Le Quernec)

 

 

 

Rencontres-Promenades 2019 du 18 au 21 juillet : « Le Réveil des Villages » (image de Michel Bouvet)

 

 

 

 

les programmes des 5 éditions sont sur : histoiresdepassages.com