Les livres

L’actualité de Nuage Vert est faite aussi de publications

réalisées dans les collections « Les couleurs du Nuage », « TERRIST / ouvrir les yeux et la pensée » et « Courants d’air »

dirigées par Laurent Gervereau

(livres achetables par carte bancaire sur lulu.com en version papier livrée à domicile ou en version électronique : des textes inédits et des images très variées souvent inconnues pour des ouvrages toujours singuliers)

 

Les couleurs du Nuage :

– faire du durable à l’heure du jetable

– intervenir sur le contemporain par des pratiques de qualité dans la ruralité

– défendre les savoirs et la création au temps de la perte totale des repères

———————————————————————————————————————————————————————–

UNE SOMME AVEC DES SPECIALISTES MAJEURS

SUR UN ENJEU CENTRAL

ACCOMPAGNEE PAR UNE ICONOGRAPHIE RICHE ET INEDITE

le livre générique de Nuage Vert qui traite de biodiversité et de culturodiversité

des textes inédits et précieux du biologiste Gilles Boeuf, qui dirigea le Museum national d’histoire naturelle, de Marc Dufumier qui propose une réflexion planétaire sur « Agriculture et biodiversité », de Jean-Michel Teulière qui tire un bilan très étayé de la biodiversité locale en Xaintrie et de Laurent Chabrol parlant des entomologistes en Corrèze depuis Latreille « prince des entomologistes » avant Fabre

c’est passionnant et complété par une iconographie très riche et très variées d’images d’ici et de toute la planète, d’hier et d’aujourd’hui, qui offrent un échantillonnage des collections de Nuage Vert (avec des créatrices comme Marinette Cueco, Westphal, Alika, Le Ny, Claveloux… ou créateurs comme Dobritz, Nouailhat, Metsoko, Widemann, Bardi, Biraben, Zahnd, Ye Xin, Mandryka…)

218 pages couleur


LE LIVRE DE REFERENCE SUR ARGENTAT

DE LA PREHISTOIRE A AUJOURD’HUI

TRES RICHEMENT ILLUSTRE !

Après des mois de recherches, pour tout savoir sur Argentat de la Préhistoire à aujourd’hui,

voilà le livre d’Alexandra Duchêne

Ce livre est le fruit d’un très gros travail dans les archives privées et publiques en associant les familles et les actrices et acteurs locaux. Tout le monde y découvrira des choses inconnues sur la grande histoire et les petites histoires, le patrimoine naturel comme culturel, avec des centaines d’images inédites.
 
Il est rare de disposer ainsi d’un beau livre (maquetté par Gg et imprimé dans la proximité par ABNAPrint à Beynat) aussi riche dans des domaines variés. Il s’adresse à des publics divers car on peut aussi bien regarder les images et lire les « coups de projecteurs », picorer, que se pencher sur les articles. C’est ainsi un bilan sur une ville-carrefour et un territoire beaucoup plus riches et passionnants que la seule idée d’une jolie cité préservée.
 
Allez voir. Achetez le tirage papier soigné (176 pages en couleur, couverture avec rabats, pelliculage mat) pour 25 euros chez les commerçants d’Argentat-sur-Dordogne ou à Nuage Vert (à distance, nous serons obligés de vous facturer en plus les frais de port). La version électronique est disponible sur lulu.com
 
————————————————————————————————————————————————————————

UNE VASTE HISTOIRE DES DYSTOPIES :

LA FIN DU MONDE NE DATE PAS D’AUJOURD’HUI

Voilà une grande histoire des dystopies en articles et en images depuis le début du XIXe siècle (Le Dernier homme de Jean-Baptiste Cousin de Grainville en 1805) jusqu’à aujourd’hui où, par beaucoup d’aspects, nous entrons dans un temps de dystopies réalisées. Une iconographie très riche de Nuage Vert couvre littérature, films, bande dessinée, séries… Les contributions de Philippe Curval, Jean-Pierre Andrevon, Marc Atallah (directeur de la Maison d’Ailleurs -musée international de la science-fiction à Yverdon en Suisse), Pascal Ory sur Boris Vian et la science-fiction, enrichissent de façon inédite cet ouvrage publié en 2021.

Image créée par Alain Le Quernec

————————————————————————————————————————————————————————-

LE GRAND ECRIVAIN PIERRE BERGOUNIOUX

ECRIT ET PHOTOGRAPHIE SA CORREZE

Un récit d’amour pour la Corrèze de Pierre Bergounioux

Ce livre est particulièrement touchant car il est à la fois une analyse de Pierre Bergounioux sur sa terre natale, la Corrèze, et sur ses difficultés par rapport aux images et un récit personnel d’un attachement viscéral. Il contient par ailleurs un hommage à Marinette Cueco, grande artiste née à Argentat qui a consacré son œuvre à la nature et a offert des herbiers géants à Nuage Vert.

Qui mieux que Pierre Bergounioux peut nous parler de cette terre et de ses évolutions ? Qui mieux que lui saisit en photographie les mille détails subtils des vies passées et actuelles, d’une faune et d’une flore et d’une géologie singulières ? Voilà pourquoi qui passe ou qui vit en Corrèze doit voir et lire ce livre portant un attachement puissant et aussi une mélancolie liée à ce qui disparaît.

Pierre Bergounioux a reçu en 2021 le grand prix de la langue française

—————————————————————————————————————————————————————–

LA DECOUVERTE DE 4 FEMMES D’EXCEPTION EN RAPPORT AVEC LA NATURE AVEC UN TEXTE INEDIT DE MICHELLE PERROT

texte inédit de Michelle Perrot, la grande historienne des femmes

avec des articles d’Olivier Dard (professeur à la Sorbonne) sur Colette et Bertrand de Jouvenel et de François Soustre (historien corrézien)

et tant d’images variées et inconnues tirées des collections (en couleur bien sûr comme dans tous les livres)

Notons par ailleurs que Nuage Vert est partenaire du prix Artemisia (fondé par Chantal Montellier et Jeanne Puchol en 2007). Il récompense chaque année en janvier –avant le festival d’Angoulême– les femmes autrices de bandes dessinées. Nuage Vert conserve des planches originales (notamment de Chantal Montellier, qui a réalisé par ailleurs une fresque sur le bâtiment de Nuage Vert consacrée à René Dumont)

148 pages couleur

————————————————————————————————————————————————————————

QUELLE PLACE POUR LES HUMAINS

SUR LA PLANETE ?

A la suite d’une grave alerte de santé, Laurent Gervereau (après ses bribes de mémoires philosophiques dans INEXISTER. Mes vies de terriste en 2022) publie en 2023 un résumé de 50 ans de réflexions concernant la place et le rôle des humains sur la planète : Nous, humains, vivons local-global. D’accord ou pas d’accord, il est indispensable de lire ce texte court pour se situer aujourd’hui :

Nous vivons ici avec les images de l’ailleurs. Mais ne nous trompons pas : nous ne regardons plus ce qui nous entoure et nous ne maitrisons pas le flot ininterrompu du tout et n’importe quoi que nous recevons. Nous sommes en voie de disparition mentale par overdose.
Il faut se ressaisir et considérer les vrais enjeux : ceux de notre vision directe, notre environnement ; ceux d’une planète unique où la présence humaine pèse singulièrement et appelle à des pratiques collectives et solidaires loin des errements multiséculaires (guerres, pollutions diverses, consommations addictives, régimes pyramidaux et coercitifs…) ; ceux de personnes toutes uniques (à ne jamais enfermer dans des groupes figés), qui vivent ici avec les incidences de là-bas.

Bon, tu piges ? Ce petit livre va te donner des éléments pour comprendre et agir de façon terriste, c’est-à-dire comme personne engagée pour arrêter les destructions humaines sur la Terre.

 

70 pages

Couverture par Gg (photographie de l’auteur dans le marais poitevin près du Vaneau)

8 euros en version papier broché

5 euros en version numérique

achetable par carte bancaire sur : lulu.com


 

AU TEMPS DES GUERRES SANGLANTES

ET DE LA GUERRE MONDIALE MEDIATIQUE

410 pages avec 29 grands spécialistes, une iconographie en couleur abondante et rare tirée des collections de Nuage Vert, préface de Pascal Ory, de l’Académie française. Un livre-bilan essentiel au temps des guerres et de la guerre mondiale médiatique

Chercher une pensée-monde entre deux guerres : Tolstoï, Wells, Rolland, Barbusse, Gandhi, Huxley, David-Néel, Zweig, Russell, Breton, Einstein, Curie, Boye, Istrati, Césaire, Senghor, Poulaille, Weil, Berl, Giono, Messac, Mounier…

Ce livre est une somme vraiment très originale. En effet, le pacifisme apparaît souvent comme un étalage de bons sentiments inefficace et l’entre-deux-guerres – période très mal connue – comme l’époque de l’échec passant d’une guerre mondiale à l’autre. Voici le moyen de repenser tout cela.

Les expériences et les organisations alternatives innovantes jalonnent ces années. Un vent d’utopies en actes traverse la période. Alors que nous sommes collectivement face aux dérèglements climatiques et aux pollutions massives, n’est-il pas temps de s’occuper d’une autre organisation d’ici et de partout, sortant des guerres délétères dont Poutine est l’expression obscurantiste et sanglante ? Merci à Pascal Ory d’avoir accepté de préfacer l’ouvrage et à la trentaine d’autrices et auteurs pour la richesse et la variété de leurs perspectives, qui nous ouvrent l’esprit en faisant date. Les collections précieuses de Nuage Vert complètent cet ensemble de découvertes. Elles illustrent une planète en transformations et elles enrichissent aussi l’histoire argentacoise à travers Emmanuel Berl.

 

 


UN LIVRE FONDATEUR

COMMENT ET POURQUOI

 FAIRE DE L’HISTOIRE STRATIFIEE ?

 

Un enjeu crucial et inconnu

 

Ce livre est une ébauche sur un sujet inconnu et qui devrait occuper une place importante dans la recherche et les enseignements. En effet, nous vivons quelque part et ce quelque part possède une histoire locale. Sa connaissance nous est indispensable pour nous situer et avoir des repères sur une planète du multi-écrans et de la confusion généralisée. Mais peut-on séparer cette histoire locale d’une histoire régionale, des histoires nationales et continentales et de notre aventure terrestre commune (partout, nous subissons les conséquences de ce qui se passe ailleurs) ?

Voilà, vous venez de faire de l’histoire stratifiée. Vous venez de comprendre comment notre passé et notre présent sont structurés dans le temps et dans l’espace. Désormais, il y a urgence à donner des repères basiques à nos enfants partout et à en acquérir nous-mêmes. Désormais, il est urgent de lancer des chantiers de recherche. Ce livre est expérimental mais décisif. Il pointe un enjeu crucial. Nous le lançons depuis Argentat-sur-Dordogne.

Sous la direction de Laurent Gervereau, avec la collaboration de Yohann Chanoir et la participation d’autrices et d’auteurs d’institutions diverses, dont Gerd Krumeich ou Rémy Cazals

 

Publié par NUAGE VERT (nuage-vert.com)

en partenariat avec decryptimages.net et la Ligue de l’Enseignement


 

DE 1945 A 1975, UNE VRAIE REFLEXION SUR D’AUTRES MANIERES DE VIVRE

 

HIP, HIP, HIPPIES !

Amour, paix, rêves et retour à la terre

 

Quand on pense aux hippies, souvent cela fait sourire en songeant à des «babas cool» irréalistes. Et pourtant. Ce livre a le mérite de ne pas juste faire l’histoire de ce mouvement émergeant avec le Summer of Love de 1967 à San Francisco. Il illustre (grâce aux collections de Nuage Vert et à l’apport très précieux du photographe Bernard Plossu) la mise en avant d’une contre-culture après-guerre cherchant à transformer le rapport entre les individus, les liens avec la Terre, la mixité des civilisations et le refus d’une folie consumériste destructrice de l’environnement. Cette poussée libertaire résonne fortement aujourd’hui où les questions de libertés se posent et celles d’une autre organisation des humains dans la biosphère. Non seulement, les hippies n’étaient pas ridicules, mais ils ont anticipé beaucoup de nos questionnements actuels. Etre minoritaire signifie parfois parler à toutes et tous depuis ici sur les enjeux communs planétaires.

272 pages (relié en couleur avec de nombreuses et rares illustrations et des textes inédits de spécialistes sous la direction de Laurent Gervereau et Thierry Paquot)

 

————————————————————————————————————————

 

PENSER LE BOULEVERSEMENT DES MEDIAS

 

Le livre sur la guerre mondiale médiatique : LA MORT DE LA TELEVISION à travers les dessins de Dobritz

Voici un livre qui apporte des réflexions sur la fin de la télévision, telle que ce support s’était constitué. Un livre qui le fait en utilisant les œuvres de Jean Dobritz (plus de 60 dessins reproduits), dessinateur inventif, original, prolixe. Un livre qui bénéficie des apports de Christian Delporte, fondateur et président de la Société pour l’histoire des médias, ainsi que de Laurent Gervereau (directeur notamment de decryptimages.net avec la Ligue de l’Enseignement). Croiser ainsi les ressources et les approches est le seul moyen de rendre compte, au travers de la création (Dobritz) et de la recherche (Delporte), de notre univers médiatique en complètes transformations où nous sommes devenus des spectateurs-acteurs dans une ubiquité constante. Non, la télévision n’est pas morte mais elle se transforme profondément. Oui, connaître l’histoire du visuel et l’histoire des médias est devenu essentiel à tout âge au temps des manipulations et des guerres d’influence. Découvrez !


 

LE CLIMAT, L’ECOLOGIE, LA CREATION

UN LIVRE A NUL AUTRE PAREIL !

UN DEFI A TOUTES LES INTELLIGENCES ARTIFICIELLES !

un livre incroyable à nul autre pareil avec les peintures de nuages de Serge Kantorowicz et les textes inédits de l’écrivain Hubert Haddad, du prix Nobel Jean Jouzel, du glaciologue Jean-Robert Petit et du situationniste Raoul Vaneigem

collection « Les couleurs du Nuage »

———————————————————————————————————————————————————————

REVISITER L’ART

EN DECOUVRANT 70 ANS DE CREATIONS D’UN ARTISTE SECRET : GUY BODSON

Explorer l’Art, décrypter l’absurde et la guerre

Guy Bodson est un personnage singulier qui a donné à Nuage Vert l’ensemble de son œuvre depuis son appartement de Boulogne-Billancourt et sa maison des Charentes. Après une période traumatique d’abandon pendant la guerre, il commence à peindre dans les années 1950 et fait les arts appliqués pour devenir dessinateur industriel. Parallèlement, il rencontre les surréalistes et entre au groupe autour d’André Breton en 1959-1960. Il se rapproche de Guy Debord et des situationnistes en 1965-66, puis devient membre du Collège de ‘Pataphysique et passe plusieurs décennies à revisiter tout l’Art et les images populaires. Bodson crée ainsi le vertige sur nos projections visuelles, tout en résonnant particulièrement quand les civils à nouveau regardent le ciel avec crainte. Il fallait ce livre pour révéler une œuvre majeure totalement inconnue. Merci pour sa contribution essentielle à Nicolas Surlapierre, directeur du MacVal, et à Yves Desbuquois pour son travail photographique. Une mine pour la pédagogie et une découverte au temps des périls en Europe !

La plupart des photographies sont Yves-Desbuquois-Nuage Vert (ou Nuage Vert) et tout appartient aux collections de Nuage Vert

304 pages abondamment illustré entièrement en couleur

——————————————————————————————————————

 

UNE GRANDE HISTOIRE DE LA MARCHE

AVEC ANTOINE DE BAECQUE

UN LIVRE EXCEPTIONNEL SUR L’HISTOIRE DE LA MARCHE !

CONSEILLE PAR ANTOINE DE BAECQUE AVEC KENNETH WHITE, DAVID LE BRETON, ALEXANDRA DUCHENE ET MURIEL PAUCARD, NICOLAS EPRENDRE, NOEL MAUBERRET, NOEL HERPE, JEAN MOTTET, CAROLINA E SANTO (et de très nombreuses images inédites en couleur tirées des collections de Nuage Vert) !

322 pages !

 
Mille façons de marcher, mille façons de penser… Ce livre a fourni des conseils précieux d’Antoine de Baecque, historien de la marche. Il rassemble des spécialistes divers –dont Kenneth White– qui évoquent beaucoup d’aspects de ce qui est une fonction basique des bipèdes que nous sommes. Ce livre bénéficie aussi d’une iconographie riche et inédite des collections de Nuage Vert. Il permet ainsi de suivre de nombreux aspects concernant une activité qui est autant fonctionnelle que source de songe ou de compétition. Dramatique quand il s’agit de fuir des pays en guerre, merveilleuse quand il s’agit des premiers pas d’un enfant. La marche permet les manifestations comme les cérémonies. Elle accompagne tout le mouvement des randonnées et des congés payés. Dans les villes comme dans la nature, marcher c’est aussi penser. Bref, marcher nous porte, nous occupe, nous fait rêver. Ne ratez pas cette promenade collective.

————————————————————————————————————————————————————————

 

SALUT LES INEXISTANTES ET INEXISTANTS !

Au temps du tout-médiatique,

ne pas avoir de reflet médiatique c’est INEXISTER. Alors, bienvenue aux inexistantes et inexistants !

 
Laurent Gervereau / Mister Local-Global –qui n’est pas de la toute première fraîcheur– vient de tenter d’écrire un vrai livre durable : des mémoires philosophiques (INEXISTER. MES VIES DE TERRISTE, achetable par carte bancaire sur lulu.com). Un pari, dans la confusion généralisée, pour la défense des savoirs et des créations en échange avec son environnement ici et partout.
 
Pionnier de l’analyse des images et défenseur de l’écologie culturelle, théoricien de nos réalités stratifiées, il se raconte en partie –comme toujours (qui connaît la vérité totale d’un individu ?)– et explique en quoi vivre aujourd’hui sur notre planète est une pratique expérimentale et environnementale. C’est le moyen de devenir TERRISTE. Changez ainsi votre vision du monde !
 
Il serait temps…
 
Allez, essayez de le lire !
 

——————————————————————————————————————

« AIR PUR »,

UN SCOOP SUR UN FILM ECOLOGISTE DE RENE CLAIR EN 1939 DISPARU !

Une découverte étonnante !
À travers ce livre, vous allez pénétrer une aventure inconnue et marquante. En effet, René Clair était un des plus grands cinéastes internationaux de l’entre-deux-guerres, dont le film A nous la liberté ! en 1931 anticipe Les Temps modernes (1936) de Charlie Chaplin. En 1939, il décide de réaliser un film où des enfants du nord de Paris dans la pollution et la délinquance partent à la campagne et vivent alors une transformation profonde dans l’air corrézien. René Clair loge l’été à l’hôtel de Bordeaux à Argentat. Mais début septembre la déclaration de guerre arrête le tournage d’un film dont les bobines disparaissent…
Ce livre vous raconte ce tournage fantôme et vous rappelle, grâce à un spécialiste reconnu (Noël Herpe), l’art original de René Clair. Il permet ainsi de se plonger dans une période passionnante entre Front populaire et pétainisme, qui résonne fortement aujourd’hui.
 
————————————————————————————————————————————————————————-

UN SCULPTEUR REVELE : GABRIEL AUDEBERT 

Livre de Marc Décimo publié par Nuage Vert : la découverte d’un sculpteur

Après avoir exercé à Paris comme coiffeur, Gabriel Audebert (1924-2007) s’est mis en tête de sculpter dans une matière qu’il a inventée, à base de papier journal. Il a ainsi réalisé des masques, des bustes qu’il peignait : des hommes politiques des années 1960 à 2000 et des personnages sortis de tableaux de Van Gogh, Modigliani et Toulouse-Lautrec; puis toutes les croix du Cantal qu’il avait répertoriées dans un livre. C’est en Xaintrie cantalienne, à Pleaux, qu’il ouvre son Musée de la Nouvelle sculpture. Aujourd’hui, la plupart des oeuvres ont rejoint les collections de Nuage Vert à Argentat-sur-Dordogne.

Marc Décimo est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Paris-Ouest-Nanterre.

Photographies d’Yves Desbuquois – Nuage Vert


——————————————————————————————————————

un bilan important en 470 pages sur cette invention du Moyen Age qui occupe notre monde politique comme l’imaginaire de la science-fiction. Préfacé par Jean-Claude Schmltt avec 28 contributions des meilleurs spécialistes de toutes générations

collection « TERRIST / ouvrir les yeux et la pensée »

470 pages

Image créée par Thierry Sarfis et exposée à la Biennale Internationale de l’Affiche de Varsovie en 2023


 

PENSER LE RUGBY COMME MODE DE VIE AVEC PIERRE VILLEPREUX

le rugby est-il plus qu’un sport, un mode de vie ?
des images inédites (dont la collection Pierre Villepreux) et des textes sur l’histoire et l’actualité d’un jeu qui anime toujours certaines campagnes françaises
Textes de Xavier Lacarce (de SciencePo Bordeaux) sur l’histoire du rugby, de Pierre Villepreux sur les évolutions du jeu,  des acteurs locaux du club d’Argentat, de Christophe Joulia ami de Lucien Mias sur le rugby comme façon de vivre et des citations d’écrivains rassemblées par Yannick Beaubatie
158 pages en couleur
 
————————————————————————————————————————————————————————-

UNE HISTOIRE MONDIALE DES CABANES

le livre sur l’histoire des cabanes depuis la Préhistoire

Des textes précieux de Véronique Willemin, qui créa la collection « anarchitectures », avec la collaboration d’Anna Pravdova et Bertrand Schmitt du musée national de Prague

un incroyable ensemble d’images venant de Nuage Vert sur tous les types de cabanes et avec la reconstitution grand format de la cabane de Thoreau par Jean-François Beaud

194 pages couleur


 

LE PARTAGE DES EAUX :

UNE REFLEXION PLURIDISCIPLINAIRE

AVEC NUAGE VERT

EAUX, un livre qui mêle images et contributions très diverses depuis la Préhistoire avec Demoule, Paquot et Bachelard, Joschke et Plossu, Mény et Giono, Maya Leroy sur eau et écologie…

Ce livre aborde une matière (l’eau) qui est synonyme de la vie sur la surface de notre planète et dans le corps des humains et d’autres espèces. Sujet infini, sujet d’actualité car il est des guerres de l’eau, du trop d’eau et pas assez d’eau, des eaux polluées et polluantes… L’originalité de l’ouvrage tient au fait d’aborder ce sujet par des ouvertures multiples (et avec une autrice et des auteurs remarquables) : à travers l’oeuvre d’un des plus grandsphotographes contemporains Bernard Plossu par Christian Joschke ; l’eau à la Préhistoire par Jean-Paul Demoule ; La géopoétique de l’eau par Thierry Paquot ; Jean Giono et L’Eau vive par Jacques Mény ; eau et écologie par Maya Leroy. Ce sont aussi bien les aspects mythiques, poétiques que scientifiques et écologiques qui sont ainsi évoqués, complétés par une iconographie très riche et variée issue des collections de Nuage vert avec le Paris inondé d’Hervé Bernard ou un plan manuscrit inédit de la Dordogne datant de 1726 et long de 2,70 mètres…

Sous la direction de Laurent Gervereau, 214 pages couleur avec une couverture par Bernard Plossu


CES PIONNIERS DE L’ECOLOGIE AVAIENT RAISON !

L’écologie, c’est-à-dire les rapports des humains avec leur environnement, est l’enjeu central de notre époque. Alors pourquoi ces 3 pionniers essentiels de la pensée écologique ne sont-ils pas plus connus ?

Ce livre bénéficie de textes inédits de Patrick Chastenet , de Florence Louis et d’Anna Trespeuch-Berthelot. Accompagnés d’objets personnels issus des donations de Simon Charbonneau et Françoise Besset-Louis à Nuage Vert et de prêts du Musée du Vivant-AgroParisTech, ils vous font découvrir des personnalités visionnaires, dont André Louis qui parle d’agriculture biologique dès 1949 et fonde Nature & Progrès en 1964

136 pages couleur


LE GRAND ECRIVAIN PIERRE BERGOUNIOUX ET LES ARBRES

avec les dessins de Gg et les photos de Bouyat

le premier livre de la collection avec un texte inédit de Pierre Bergounioux

des dessins de Gg et des photos de Jean-Claude Bouyat et une très belle synthèse du scientifique

Marc Deconchat sur les arbres et la forêt

48 pages couleur


LE SEUL LIVRE HISTORIQUE

SORTI JUSTE APRES LE DECONFINEMENT DE 2020 !

Un livre qui fait date car il accompagne une exposition ouverte le 16 mai 2020, juste après le premier « déconfinement »

juste au sortir du déconfinement, et comporte des textes tentant de réfléchir à ce qui se passe

avec Thierry Paquot, philosophe et urbaniste, Pauline Petit de France Culture sur les représentations du virus, Roger Mayou qui a dirigé le Musée international de la Croix Rouge à Genève et Laurent Gervereau analysant l’incroyable polarisation médiatique

avec des images sur l’histoire des virus, des créations d’artistes et des enfants qui montrent leur vision du virus

138 pages couleur


LES CIMETIERES SONT FAITS POUR LES VIVANTS

L’ARTISTE ANDRE CHABOT A TRAVERS LA PLANETE

Il est temps de montrer les lieux de la mort, car la pensée de la mort aide à mieux vivre !

Un livre très original à partir de l’oeuvre sur 50 ans d’un grand artiste : André Chabot

avec des textes d’André Chabot,  d’André Stas, écrivain et artiste belge, et de Marc-Oliver Gonseth qui a dirigé l’innovant musée d’ethnographie de Neuchâtel

Des photos de toute la planète entre étrangeté, rire et images poignantes !

118 pages

__________________________________________________________________________________________

RECONCILIER NATURE ET CULTURE

Ouvrir les yeux et la pensée

On tremble désormais à l’idée de prononcer certains mots comme « élevage », « vegan », « pesticide », « écologie »… Nous préparons-nous à des sociétés de guerre civile entre productivistes et apôtres de la préservation ?

Voici un livre qui ose aborder toutes ces thématiques en dessinant les pistes de sociétés de l’échange et du respect des différences. Il est plus que temps de travailler, non pas contre, mais ensemble pour s’adapter aux défis de l’époque en changeant l’échelle de nos pensées et de nos actes.

Ce livre très riche par deux auteurs à la compétence indiscutable vous offre des repères sur beaucoup de questions, dont une histoire longue de l’écologie. Il vous explique aussi en quoi, en temps de pandémie ou en temps « normal », nous devons devenir Terristes.

Une lecture indispensable !

Marc Dufumier est agronome, professeur honoraire à AgroParisTech, et président de la Fondation René Dumont. Il est membre du comité scientifique de la Fondation Nicolas Hulot

Laurent Gervereau est vice-président de la Fondation René Dumont et président de Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne. Il a fondé en 2005 à AgroParisTech le Musée du Vivant (premier musée international sur l’écologie) et co-préside le CIRE (Centre Interdisciplinaire de Recherches sur l’Ecologie)

————————————————————————————————————————————————————————————————————

 

LE LIVRE FONDATEUR DE NUAGE VERT

COREALISE AVEC LE MUSEE DU VIVANT A AGROPARISTECH

 

couverture du livre avec un dessin original de Nikita Mandryka (collection Musée du Vivant)

 

Biodiversité

et

culturodiversité

Ne plus séparer nature et culture

 

 

UN LIVRE ACHETABLE EN LIGNE (210 PAGES)

SUR LULU.COM

(par carte bancaire, version papier livrée à domicile : https://www.lulu.com/fr/fr/shop/laurent-gervereau-sous-dir-and-c%C3%A9cile-blatrix/biodiversit%C3%A9-et-culturodiversit%C3%A9/paperback/product-1jw5yged.html)

 

Une publication de : AgroParisTech, Musée du vivant, CIRE (Centre Interdisciplinaire de Recherches sur l’Ecologie)

avec le soutien de la Fondation René Dumont et de Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne

(ce livre est le fruit du colloque organisé à AgroParisTech les 15 et 16 novembre 2017 dans son siège du 16 rue Claude Bernard, 75005 Paris)

 

UNE REFLEXION PIONNIERE SUR UNE URGENCE PLANETAIRE

(AVEC UNE RICHE ICONOGRAPHIE ISSUE DES COLLECTIONS DU MUSEE DU VIVANT ET DE NUAGE VERT – MUSEE MOBILE VALLEE DE LA DORDOGNE)

 

photo de coquelicots par Pascal Widemann (Corrèze, France) (collection Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne)

 

Réunir les disciplines et les énergies

face aux urgences locales et globales !

 

Aborder ces questions ensemble s’avère plus que jamais nécessaire. Il n’est plus question en effet de séparer nature et culture quand deux dangers nous guettent : les destructions et l’uniformisation.

Destructions par les pollutions, érosions de la biodiversité, changements climatiques, pertes rapides de langues, uniformisation des cultures, etc… sont autant de menaces à la biodiversité et à la culturodiversité causées par la standardisation généralisée. Dans un monde où les intérêts économiques priment au détriment de l’environnement et des populations, le rapprochement multidisciplinaire pionnier réalisé dans ce livre doit aider à sortir d’une vision prométhéenne destructrice. Il ouvre la voie aux solutions diversifiées, non-uniformes et à durabilité forte. Si l’évolution est une constante historique globale des humains au sein de leur environnement, la dépossession culturelle est un fléau aussi grave que les atteintes aux écosystèmes. C’est la perte des repères qui conduit aux extrémismes par désespoir.

Ce livre aborde ainsi un des sujets les plus cruciaux pour le devenir des humains et de la planète Terre.

 

marché sur les hauteurs de La Paz (Bolivie), photo Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne

 

SOMMAIRE DU LIVRE

 

Laurent Gervereau : La bioculturodiversité en mouvement

 

L’invention de la biodiversité et de la culturodiversité

Diversité biologique, diversité culturelle : même combat ? (Catherine Larrère)

L’émergence du concept de diversité bioculturelle, son apport pour la recherche sur la biodiversité (Jean-François Silvain et Agnès Hallosserie, Fondation pour la recherche sur la biodiversité)

La biodiversité vue par l’Agence Française pour la Biodiversité (Stéphanie Antoine)

Inégales présences de la biodiversité (Bruno Villalba)

 

Biodiversité et culturodiversité : de la connaissance à la prise en compte

L’Amazonie au présent : histoires de plantes et d’hommes entremêlées (Mélanie Congretel)

Eviter, Réduire, Compenser… La prise en compte de la biodiversité dans les projets et politiques d’aménagement. Présentation d’un travail de recherche menée par des étudiants et diplômés de la DA SPES et du M2 EBE dans le cadre du CIRE (Pierre Chassé)

Territorialité et déplacement forcé chez les riverains dans l’Amazonie Brésilienne (Sonia Magalhaes Santos, université du Para)

 

Agro-biodiversité et diversité culturelle

Biodiversité agricole et diversité culturelle (Marc Dufumier)

L’agriculture biologique, petite chronique d’une divergence culturelle ; éloge du courage et de la non-violence (Michel Vignoud)

Quels impacts sur les sociétés rurales par un tourisme équitable et solidaire ? (Gilles Béville, Association pour le tourisme équitable et solidaire)

 

Lutter contre l’érosion de la biodiversité et la culturodiversité : acteurs, enjeux, défis

Les tensions dans la diversité des perceptions et le besoin d’outil de langage commun des interactions entre l’homme et la biodiversité (Harold Levrel)

Les parcs ont besoin des peuples : Pas de peuples autochtones, pas de nature, pas d’avenir (Fiore Longo, Survival International)

Utilisation anti-environnementale des « peuples indigènes » et « populations locales » – Amalgame entre protection de la nature et répression des peuples (Farid Benhammou et Laurent Mermet)

Les langues menacées : une part essentielle de la diversité bio-culturelle (Rozenn Milin, Sorosoro)

 

Biodiversité et culturodiversité : destructions et (re)constructions…

Formes de sensibilités au monde vivant. Un détour par la peinture de paysage occidentale (Estelle Zhong Mengual)

Filmer un paysage : restitution, construction, destruction (des frères Lumières à Jean-Marie Straub) (François Albera)

Contre l’écocide avec les peuples autochtones d’Australie et de Guyane française (Barbara Glowczewski)

Le musée de la musique : acteur d’une mémoire sonore de la biodiversité ? (Caroline Bugat et Stéphane Vaiedelich)

 

Conclusion : Diversité des diversités (Cécile Blatrix)

 

affiche de Cesar Aguilera pour la fête annuelle Rapa Nui, île de Pâques, 1998 (collection Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne)