Passage d’un Nuage Vert en Corrèze

Le Conseil scientifique du 12 octobre de Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne s’est déroulé avec beaucoup d’efficacité et dans des conditions très agréables, tant le matin où, par très beau temps, des visites ont pu se dérouler accueillis par les maires et les institutions, que le déjeuner au conseil départemental et la réunion de travail de l’après-midi.
Concrètement, les membres du Conseil présents ont pu voir les salles de Nuage Vert à Argentat-sur-Dordogne (dans l’ancienne bibliothèque) et visiter l’exposition MANGER en Corrèze et ailleurs, voir quelques trésors (le marteau de la COP21, le dessin original de Cabu pour Histoires de Passages 2015 ou une petite maquette de jardin évoquant la grande donation récente du plus important créateur français dans ce domaine, Jacques Hennequin). Devant le bâtiment était placée une des structures mobiles destinée à une exposition de bande dessinée pour la fête de la soupe. La salle de consultation avec une partie des collections a été visitée également, montrant des fonds à la fois très locaux et internationaux. Parallèlement à l’association des Rencontres-Promenades « Histoires de Passages… » et en lien avec elle, une association spécifique s’est constituée pour porter Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne.
L’autre visite importante fut celle, commentée par le maire Jean-Claude Leygnac et l’expert naturaliste et élu Jean-Michel Teulière, du site départemental des Gravières destiné à être renaturé et à accueillir le futur bâtiment de Nuage Vert. La visite du pays s’est poursuivie avec notamment une halte à Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle où les membres du Conseil ont pu admirer les travaux artistiques collaboratifs réalisés et les Tours de Merle.
Le déjeuner très agréable au conseil départemental avec des produits locaux fut l’occasion d’échanges utiles. Après un large tour de table avec prise de parole de tous les membres, la réunion a permis ensuite de faire le point sur l’avancement des choses : un travail déjà fortement engagé dans les locaux actuels à Argentat-sur-Dordogne et avec les structures mobiles (vous avez la liste jointe des collections et les manifestations 2018-2019) ; la mise au point d’éléments pour un cahier des charges de manière à déboucher sur une étude de préfiguration du bâtiment sur le site des Gravières (vous en avez les grands traits en document joint).
Plusieurs aspects ont été soulignés : l’aspect fédérateur du projet et sa volonté de travailler en réseau ; son aspect polyvalent et évolutif (lieu pour accueillir des start up d’innovation environnementale comme vitrine pour les productions locales ou les associations, tête de pont pour séjourner et découvrir un territoire et sa biodiversité exceptionnelle , architecture originale utilisant des matériaux locaux dont le bois…)
 
Le lien entre nature et culture enfin a été souligné : défendre la biodiversité et la culturodiversité, dans une conception évolutive, c’est choisir une vision globale de l’environnement. Voilà une originalité et un point fort au temps où la France portera une action majeure pour la défense de la biodiversité : le Congrès mondial de la nature (11-19 juin 2020 à Marseille).
 
Nous vous tiendrons au courant de nos manifestations à venir et des avancements du projet de nouveau bâtiment ainsi que de l’installation de « La Porte du musée imaginaire » à l’entrée du site (hommage à André Malraux, réfugié en 1943 à Saint-Chamant, et aux paysages corréziens).

Donation exceptionnelle : le plus grand maquettiste de jardins en France a décidé de donner l’ensemble de son oeuvre à Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne

 Jacques Hennequin est venu en personne apporter les premières maquettes de sa donation le 6 octobre.

Il s’agit d’un ensemble de 17 maquettes originales très variées quant aux jardins représentés, certains réels et d’autres imaginaires.

Pièce phare d’abord : le potager de Villandry, première de ses créations en 1998 qui a nécessité 6 mois de travail. Dans le même ordre d’idée, la perspective de Le Nôtre à Vaux-le-Vicomte est magnifique. Mais ce qui est passionnant dans son travail réside dans le fait qu’il a travaillé sur tous les types de jardins, de la Villa Lante près de Viterbe en Italie, modèle du jardin de la Renaissance, à des pavillons de banlieue à l’automne (on montre généralement les jardins au printemps ou à l’été) ou un chalet en hiver. Il se permet des fantaisies comme lorsqu’il interprète le travail de l’architecte belge René Pechère avec un pavillon le plus inintéressant possible magnifié par son petit jardin féérique. Et des exercices de style, Hennequin en réalise beaucoup, montrant toute l’étendue des possibles (d’un rond-point routier à la terrasse d’Uzès).

Bref, une passionnante collection que Nuage Vert va montrer et prêter à diverses occasions. Le musée mobile recevra aussi les dossiers intégraux de plus de 100 maquettes réalisées en vingt ans ainsi que les centaines (milliers ?) de photos de jardins prises en France. En 2010, Hennequin a de plus créé l’association Hortesia organisant des visites privilégiées de jardins sur tout le territoire. Enfin, Hennequin, qui travaille sur une histoire générale des maquettes, veut venir organiser des ateliers pratiques pour les enfants et les familles.

« Les inspirés du bord de routes », Exposition du 20 octobre au 4 novembre aux Tours de Merle et soirée film et conférence le dimanche 28 octobre à 17h

Nuage Vert – musée Vallée de la Dordogne organise une exposition aux Tours de Merle du 20 octobre au 4 novembre autour de l’art brut et des arts spontanés. Dans ce cadre, une soirée sera consacrée, le dimanche 28 octobre à 17h, à deux personnages :
– Bruno Montpied, auteur de livre Le Gazouillis des Eléphants et co-scénariste du film que nous allons projeter, Bricoleurs de Paradis. Il nous fera l’honneur de sa présence pour un échange avec le public après la projection. Il présentera également ses photographies d’oeuvres d’art brut.
– Antoine Paucard, « inspiré du bord de routes », pour ne pas dire « artiste », mort en 1980 mais qui a laissé une oeuvre importante, sauvée par le maire de Saint-Salvadour, Pierre Rivière. Ce dernier viendra nous parler de cet homme insolite mais également de la difficulté aujourd’hui de créer un musée dans une commune rurale. Des sculptures d’Antoine Paucard seront exceptionnellement présentées.
La soirée se terminera au coin du cantou avec dégustation de châtaignes et de cidre bio offerts par les Tours de Merle.
Je vous remercie de diffuser au maximum cette invitation autour de vous. Ce serait un plaisir de vous retrouver.

Bienvenue sur le Nuage Vert

Le concept : un musée mobile sur la biodiversité et la culturodiversité

Le mot « Nuage Vert » est une dénomination poétique qui lie la terre (la végétation) et le ciel. Il évoque le mouvement. Il s’agit effectivement d’un concept neuf : un musée ancrée dans un territoire avec des collections mais qui joue le mouvement et la diffusion matériellement et en ligne.

Structure mobile du Nuage vert permettant de présenter des oeuvres hors les murs du musée

Escapades de Nuage vert – Musée mobile Vallée de la Dordogne en marge du X Trail Corrèze Dordogne

« Ca vous chatouille ou ça vous gratouille ? »

Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne présente une exposition inédite sur structure mobile. Il s’agit d’un hommage au Corrézien (par son père) Louis Jouvet dans le film Knock tourné à Uzerche — célèbre mise en cause de la médecine. A travers des brochures ou photos ou affiches rares, c’est une manière amusante de réfléchir au sport, au corps et aux docteurs…

Si vous n’allez pas au musée, le musée vient à vous ! Sur un Nuage Vert…